Call us today on +27 11 044 8985/6 or email info@fmdrc-zambia.com

KAMOA COPPER ET LA SOCIETE NATIONALE D’ÉLECTRICITÉ DE LA RDC ÉTENDENT LEUR ACCORD DE FINANCEMENT POUR FACILITER LA RÉHABILITATION DE LA TURBINE 5 DU COMPLEXE HYDROÉLECTRIQUE D’INGA II

La turbine 5 produira 162 MW d’énergie hydroélectrique renouvelable, fournissant ainsi suffisamment d’énergie pour la phase 3 et pour les futures expansions de la mine de Kakula.

Mark Farren, Directeur Générale de Kamoa Copper, ainsi que Ben Munanga, Président du Conseil d’Administration, ont le plaisir d’annoncer qu’Ivanhoe Mines Energy DRC – qui est une société soeur de Kamoa Copper S.A. ayant pour mission de fournir de l’hydroélectricité stable, verte et renouvelable à la mine de cuivre Kamoa-Kakula, – a étendu son accord de financement existant dans le cadre d’un partenariat public-privé avec la Société Nationale d’Électricité (SNEL) de la République Démocratique du Congo, afin de réhabiliter la turbine 5, une turbine majeure de la centrale hydroélectrique Inga II se situant sur le fleuve Congo.

La réhabilitation de la turbine 5 d’Inga II permettra d’ajouter une capacité de production d’hydroélectricité estimée à 162 mégawatts (MW). Combinée avec les 78 MW d’hydroélectricité de la centrale existante de Mwadingusha, cette réhabilitation permettra à Kamoa de bénéficier d’un accès prioritaire à 240 MW d’électricité verte et renouvelable.

L’accord de financement avec la SNEL a été initialement signé dans le cadre de la réhabilitation conjointe de la centrale hydroélectrique de Mwadingusha, lors du premier partenariat public-privé, accord qui a permis à ce que cinq des six turbines soient déjà réhabilitées. Le projet de réhabilitation est financé par Kamoa Holdings au moyen d’un prêt à la SNEL, lequel sera remboursé par des déductions sur les factures d’électricité.

Le président du conseil d’administration de Kamoa en la personne de Ben Munanga, a déclaré ce qui suit : « Kamoa est l’un des plus grands producteurs de cuivre et aussi parmi les producteurs les plus soucieux de l’environnement au monde et nous avons l’intention de continuer à mettre en exécution les stratégies visant à transformer systématiquement Kamoa en un producteur de cuivre de rang mondial. Nous sommes ravis de prolonger notre partenariat avec la SNEL et nous nous préparons à lancer les travaux de réhabilitation du complexe hydroélectrique Inga II.”

Mwadingusha

Kamoa Copper et la SNEL ont entamé une évaluation technique afin de déterminer l’étendue des travaux et d’estimer les dépenses y relatives. Cette évaluation est menée en collaboration avec Voith Hydro, un groupe d’ingénierie de premier plan retenu comme entrepreneur pour diriger leconsortium de fabricants d’équipements qui seront utilisés pour la réhabilitation de la turbine. En outre, l’équipement terminal de la ligne de transmission Inga-Kolwezi sera modernisé afin d’améliorer sa capacité de transfert à au moins 200 MW.

Jean-Bosco Kayombo Kayan, Directeur Général de la SNEL, a ajouté ce qui suit : « La SNEL et Ivanhoe Mines Energy DRC sont convaincus que le projet Inga II aura autant de succès que le projet de réhabilitation de la centrale hydroélectrique de Mwadingusha que nous avons réalisé ensemble. Nous sommes impatients de remettre la turbine 5 d’Inga II en service le plut tôt que possible, afin que beaucoup de personnes en RDC aient accès à l’électricité et que les besoins en électricité de la mine de Kakula puissent être satisfaits, maintenant et à l’avenir.”

La centrale hydroélectrique d’Inga II est située sur le fleuve Congo, dans le sud-ouest de la RDC. A 4 370 kilomètres de longueur, lorsque mesurés conjointement avec le Lualaba son plus grand affluent, le fleuve Congo est le plus long au monde après le Nil avec un débit fluvial en deuxième rang après celui de l’Amazone. Le fleuve Congo présente de grands rapides et des chutes qui lui donne un énorme potentiel hydroélectrique.

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *